3- Comment l'homme perçoit-il les images?


a) - Par l'oeil



Pour pouvoir apercevoir la moindre image, il faut que la lumière réfléchisse sur l'objet et arrive sur l'oeil.
La première membrane traversée par la lumière est la conjonctive*. Ensuite la cornée*, l'humeur acqueuse*, la pupille*, le cristallin* et l'humeur vitrée*.

 

 

L'humeur aqueuse et l'humeur vitrée, grâce au phénomène de réfraction* , jouent un rôle fondamental dans la focalisation de l'image sur la rétine. La courbure de la cornée accentue aussi la réfraction des rayons lumineux. Les rayons qui arrivent au centre de la cornée la frappent perpendiculairement et continuent tout droit jusqu'au centre de la rétine. Les autres rayons qui n'arrivent pas perpendiculairement sont déviés vers le même point que les premiers, c'est à dire la rétine. Cela formera alors une image au foyer chez la personne.


 


Le cristallin aussi joue un rôle important pour la réfraction de la lumière mais à une distance de 9 mètres et moins. Les rayons qui parviennent à l'oeil sont divergents et la réfraction doit être plus forte pour qu'ils puissent converger sur la rétine. Cela est possible grâce à la modulation de la forme du cristallin.

Le cristallin est attaché à des ligaments suspenseurs* qui le lient aux muscles ciliaires*, eux-mêmes attachés à la sclérotique*. Ces muscles formant un anneau à l'intérieur de l'oeil, une fois relachés, la tension sur les ligaments suspenseurs est forte et cela rend le cristallin plat et donc moins convergent. Au contraire, si les muscles ciliaires sont contractés, la tension diminue et le cristallin retrouve alors son aspect naturel, bombé, et donc plus convergent. Plus la puissance de réfraction est forte, plus l'image sur la rétine sera nette pour les objets rapprochés. Ce phénomène s'appelle l'accommodation.


 







Suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×