2 - Le Dessin d'animation : le 3D

 

e ) - Le monde du virtuel : Les métiers

 

Quels métiers contribuent à la réalisation de dessins animés ? 

  • Le réalisateur : c'est " l'homme orchestre " . Pendant un vrai tournage de film, le réalisateur dirige tout : acteurs, prises de vues, décors ... Pour un film 100% virtuel, c'est la même chose. Il peut diriger une équipe de 70 personnes !

 

  • Le responsable de modélisation : il est chargé de donner du relief , de l'épaisseur et de fournir un personnage prêt à être animé. Il reçoit le modèle 2D et doit le rendre en 3D, pour cela, il se base sur les courbes du dessin original pour concevoir un modèle en relief, constitué d'une multitude de petits polygones. Ainsi on peut représenter jusqu'au plus petit bourlet de paupière que l'on remarque à peine mais qui donne toute son expression à un visage.

 

  • Le textureur : il " habille les acteurs virtuels " . Il ne suffit pas qu'un personnage apparaisse en 3D pour qu'il ait l'air vrai. A cette étape du travail, le personnage est gris et pâle, sans vie. C'est là qu'intervient le textureur. Son rôle : donner au modèle une couleur, un grain, une matière ... Tous ces paramètres renforcent l'impression de "réel". Pour cela, il utilise une palette graphiste très évoluée.

 

  • L'animateur : il donne vie au personnage. Il travaille en même temps que les autres : il n'attend pas que le design soit fixé car il n'a pas besoin d'images définitives. Il s'appuye simplement sur le story-board et utilise des modèles allégés dans un décor simplifié : les modèles sont des ébauches de personnages, ne comprenant que des troncons et des axes de rotations qu'il met en mouvement en se basant sur le story-board.  Puis il doit fournir un travail long et méticuleux, le travail d'interprétation : il améliore son premier travail en rendant plus naturel les mouvements. Cette fois, il travaille sur les modèles définitifs. 

 

  • L'éclairagiste : il crée l'ambiance. Une fois les plans d'animations terminés, ils doivent être éclairés. Plusieurs critères : le lieu, l'angle par rapport à la source de lumière, l'heure de la journée, la météo ... Il utilise un logiciel qui simule une sorte de studio virtuel où il peut répartir les projecteurs où il le souhaite, sans aucun effort pour les déplacer. Il peut créer toutes sortes d'ambiances : clair, obscur, lunaire, lumière chaude d'intérieur, ambiance bleutée futuriste ...

 

  • Le chef des effets spéciaux : il gère tous les effets spéciaux. Les cheveux sont l'une des difficultés majeures : pour ne pas avoir une chevelure uniforme, il faut créer les cheveux un par un. De longs calculs sont réalisés pour éviter les collisions avec d'autres parties du corps. Lorsque les cheveux virtuels heurtent une épaule virtuelle, si l'on ne précise pas qu'ils doivent s'arrêter, ils traversent l'épaule !

 

 

 

Suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×